Small Caps Trading

 L'analyse du marché small caps

Accès réservé aux utilisateurs Premium

Vous devez être abonné pour accéder à l'article complet, connectez vous ou abonnez-vous.

Le chiffre d'affaires de Dolfines sur l'exercice 2020 s'établit à 2,5 ME, en baisse de 58% par rapport à 2019. Toutes les activités d'énergie conventionnelle, tournées à plus de 90% vers l'international, ont été impactées par les conséquences majeures de la pandémie sanitaire sur l'activité Oil & Gas mondiale : fermeture des frontières, suspension des déplacements, chute de la consommation énergétique et effondrement des prix du pétrole parallèlement à la forte baisse des investissements.

{akeebasubs*} Très rapidement après le déclenchement de la pandémie sanitaire, Dolfines a fortement réduit sa base de coûts fixes. L'activité d'assistance technique a ainsi été complètement restructurée. Les charges externes ont été réduites de 1,2 ME et les frais de personnel de 1,7 ME, bénéficiant notamment des mesures gouvernementales de chômage partiel.

Sur ces bases, l'Ebitda s'établit à -1,8 ME en 2020, à comparer à -1,1 ME en 2019. Le recul du résultat net hors éléments exceptionnels est limité à 25%, de -1,5 ME en 2019 à -2 ME en 2020, cela alors que le chiffre d'affaires a baissé de 58%.

Le résultat net 2020 est de -2,3 ME (-2,7 ME en 2019). Hors éléments exceptionnels, la perte est de -2 ME (-1,5 ME en 2019).

Structure financière renforcée

Les levées de fonds réalisées auprès d'investisseurs européens qualifiés ont permis de porter les fonds propres de Dolfines à 2,4 ME à fin 2020, soit 0,30 euro par action, auxquels s'ajoutent des avances conditionnées pour 1,7 ME. La trésorerie à fin 2020 s'élève à 1,5 ME (0,4 ME à fin 2019).

Dolfines se trouve ainsi en fin d'exercice 2020 en situation de trésorerie nette positive à hauteur de 0,7 ME.

Au 31 mars 2021, le capital social de Dolfines est de 9.572.774 euros, composé d'autant d'actions de 1 euro de valeur nominale chacune.

Perspectives

"Les résultats de l'exercice 2020 sont, sans surprise, marqués par l'impact majeur de la pandémie sanitaire sur l'activité Oil & Gaz mondiale. Pourtant, Dolfines a réussi à traverser cette période complexe en préservant ses capacités de développement et en renforçant sa structure financière. Pour Dolfines, 2020 restera comme l'année du basculement de son modèle économique et de sa volonté d'être désormais identifié comme un spécialiste des énergies renouvelables, même si nous conservons nos activités historiques qui connaissent, en ce début de 2021, un début de reprise. Nous abordons 2021 avec confiance et détermination. La structure financière de la société a été renforcée par le grand succès des levées de fonds réalisées fin 2020 et début 2021 auprès d'investisseurs européens qualifiés, dont un placement privé d'obligations convertibles sous forme de Green Bond", commente Jean-Claude Bourdon, Président et fondateur de Dolfines, qui ajoute : "Le Plan Cash&Value21/25 que nous mettons en oeuvre sur l'axe stratégique des énergies renouvelables a pour objectif de révéler tout le potentiel de création de valeur, à court et moyen termes, dans lequel nous projette l'immense marché des énergies marines renouvelables, particulièrement l'éolien offshore, la géothermie et l'accompagnement des opérateurs énergéticiens dans leur stratégie de réduction de leur empreinte carbone et d'amélioration de la rentabilité de leurs installations. La dynamique lancée est potentiellement puissante. Réactive, agile et solide sur ses appuis technologiques et commerciaux, bénéficiant d'une excellente réputation sur ses marchés, est aujourd'hui prête à prendre toute sa place dans un monde qui se réouvrira progressivement aux échanges et qui aura besoin de toutes ses énergies"

Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2021 s'établit à 0,84 ME, en nette progression par rapport aux 4e trimestre 2020 (0,50 ME). Au 31 mars 2021, le carnet de commandes de Dolfines s'élevait à 2,2 ME.

Le conseil d'administration, réuni le 13 avril, a validé la nomination de Yann Lepoutre comme Directeur général délégué de Dolfines. Aux côtés de Jean-Claude Bourdon, Président et fondateur, il a notamment pour mission de mettre en oeuvre le Plan Cash&Value21/25 et d'atteindre les objectifs validés par le Conseil d'administration.

Avis personnel : Le prix du baril de pétrole s'envole de plus de 40% depuis fin d'année 2020. La société est restructurée et financée pour 18 mois. D'un point de vue graphique, le rebond sur support 1.10€ donne en cible 1.45 , 1.77€ et 2.45€. Forte conviction sur ce titre 

Cours : 1.23€

Risque : faible

Invalidation sous 0.90€

Articles populaires

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Tous les articles